"Поездка к матери"

"Поездка к матери"

Главный герой фильма - молодой человек - после долгого перерыва приезжает навестить мать, давно живущую во Франции. Драматичные события единственного дня - встреча с матерью - переворачивают жизнь героя и…

"Раз жена, два жена. Дагестанские истории"

"Раз жена, два жена. Дагестанские истории"

Документальный фильм режиссера Натэллы Сухоруковой рассказывает о проблемах многоженства на Северном Кавказе. Съемки проводились в Дагестане.

"Восемь страстно любящих женщин"

"Восемь страстно любящих женщин"

Фильм первый  "ВЕРОЧКА И НИНОЧКА" из цикла рассказывает о выдающихся актрисах Московского театра Сатиры Вере Васильевой и Нине Архиповой.

"Океан"

"Океан"

Художественный фильм Михаила Косырева-Нестерова, снятый на Кубе совместно с ICAIC. Фестивальный хит. Участник более 25 международных кинофестивалей и программ.

"Чайка"

"Чайка"

Экранизация пьесы А.П.Чехова в постановке Маргариты Тереховой.

"Через тернии к звездам. Новая версия"

"Через тернии к звездам. Новая версия"

"Через тернии к звездам.Новая версия". Восстановленная версия знаменитого советского фантастического фильма Ричарда Викторова

Отставной учитель

Отставной учитель

Документальный фильм о ветеране

Документальный фильм о 85-летнем ветеране Сталинградской битвы, бывшем учителе истории, оказавшемся среди заложников в Беслане

Беслан.Надежда

Беслан.Надежда

В числе заложников школы № 1 Беслана находилась и преподаватель истории Надежда Гуриева вместе с тремя своими детьми...…

"Прощай, Асуан"

"Прощай, Асуан"

Фильм Вадима Цаликова - история человека и коня - покорил фестивали многих стран мира. На фестивале в г.Дьердъ (Венгрия) фильм вошел в десятку лучших документальных фильмов  Европы.

"Пять дней Вячеслава Самодурова"

"Пять дней Вячеслава Самодурова"

Полнометражный документальный фильм режиссера Михаила Косырева-Нестерова рассказывает о пяти днях выдающегося артиста балета, солиста Ковет-Гардена, а ныне хореографа Вячеслава Самодурова.

Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2011 JoomlaWorks, a business unit of Nuevvo Webware Ltd.
>> Главная
Понедельник, 17 Дек 2018

В Удмуртии состоялись показы фильма Вадима Цаликова «Беслан.Память»

5 и 6 сентября в столице Удмуртии Ижевске и городе Сарапуле состоялись показы документальной картины режиссера Вадима Цаликова «Беслан.Память». Фильм, который вошел в тройку номинантов Национальной Академии кинематографических искусств и наук России , получивший призы на кинофестивалях и на этот раз не оставил никого равнодушным. За два дня показов его посмотрело более 2,5 тысяч зрителей.

Вадим Цаликов (род. в 1966 г. в Пятигорске) окончил Владикавказское художественное училище и ВГИК. Режиссер документального кино, сценарист, художник, призер отечественных и международных кинофестивалей, член Правления Союза кинематографистов России и Ассоциации документального кино СК России, член Гильдии режиссеров России. Является сценаристом и режиссером цикла картин о теракте в Северной Осетии: «Граждане Беслана» (2005) – признан одним из лучших документальных фильмов 2006 года. Многочисленных наград удостоены его фильмы  «Отставной учитель» (2006), «Беслан. Надежда» (2009), «Беслан. Память» (2014). Режиссер также является автором графической серии «Беслан. Кадры памяти».

Вадим принадлежит к уважаемой в Осетии семье Цаликовых, в которой были и офицеры царской армии, и священнослужители, известные своей просветительской деятельностью далеко за пределами республики.

ИНТЕРВЬЮ с режиссером можно прочитать на сайте Ассоциации документального кино Союза кинематографистов России:

http://ascinemadoc.ru/dokumentalnyiy-film-pamyat-beslan-pokazyi-v-izhevske/

Фильм можно посмотреть по ссылке:

https://www.youtube.com/watch?v=1t0SkDdLS_8

Съемки фильма "ГРАНД КАНКАН"

                                     

(Фото Ольги Лоховой, Дмитрия Фарнетти, частные съемки)

Французская пресса о съемках фильма "ГРАНД КАНКАН" в Бретани

Perros-Guirec

Perros-Guirec. Aux Sept-Îles, dans les coulisses d’un film russe

Ouest-France

Publié le

Au centre des figurants et de l'équipe, deux des acteurs principaux : la cantatrice Elena Zaitseva et l'acteur russe Anton Yakovlev.
Au centre des figurants et de l'équipe, deux des acteurs principaux : la cantatrice Elena Zaitseva et l'acteur russe Anton Yakovlev. | Enora heurtebize

Qui ne tente rien n’a rien. J’ai tenté. Et hier, mercredi 11 mars, avec 19 autres figurants, je me suis retrouvée à Perros-Guirec, à jouer dans un film russe avec une cantatrice. Récit d’une matinée atypique !

Reportage

Figurante dans un film russe. Qui l’eut cru ? Certainement pas moi. Jusque-là, mon expérience comme « actrice » se limitait à un casting raté pour la série télévisée l’Instit quand j’étais en CE2. En même temps, au vu de ma coupe de cheveux et de mon style de l’époque, j’ai vite compris la raison.

Mais, après avoir lu une annonce de casting pour le film de Mikhaïl Kossyrev-Nesterov, j’ai tout de même voulu remettre ça. Le film, Grand Cancan, est inspiré de la vie de la cantatrice Elena Zaitseva. Elle y joue son propre rôle. En même temps, l’annonce semblait assez accessible : « La production recherche des hommes et des femmes ayant entre 20 et 60 ans résidant de préférence à Perros-Guirec ou alentour. Ils feront une promenade en mer pour découvrir l’archipel des Sept-Îles. » Pourquoi Perros ? Car le réalisateur a eu un coup de cœur pour le lieu.

Marinière proscrite

À mon grand étonnement, j’ai été prise. Rendez-vous donc à l’embarcadère de Perros-Guirec, mercredi, à… 7 h 30. Ça pique un peu mais c’est l’occasion de découvrir un magnifique lever de soleil. Pour marquer le côté breton, je décide de mettre ma marinière. Erreur, les rayures sont « proscrites ». Ce sera donc mon pull vert, tout faux. « Les figurants devront porter des vêtements aux couleurs discrètes : beige, gris, marron, kaki, bleu foncé. »

À l’heure indiquée, vingt figurants sont au rendez-vous. Les contrats sont signés et le débrief rapide : « Vous devrez jouer les touristes, prendre des photos… » Jusque-là, ça va. 15 minutes s’écoulent, puis 30, puis 45 jusqu’à l’arrivée des acteurs. Mais il faut encore tout installer dans le bateau.

L’envie d’un café bien chaud commence à se faire sentir par le groupe. On nous donne 15 minutes. Direction le Grand Hôtel avant, à peine servi, d’être rappelé en urgence : « Revenez vite ! Ça tourne. » C’est parti pour une course jusqu’au bateau pour finalement apprendre que seul une dizaine de figurants feront la première scène : la montée dans le bateau. Une scène pas si simple que cela quand on sait que la mer est agitée. « On la refait ! Il faut que vous souriez », indique Anton Yakovlev, un des acteurs principaux, en traduisant les propos du réalisateur.

Secret pour débutant

Départ hier, à l'embarcadère de Trestraou, à Perros-Guirec. | Enora Heurtebize
Avec les 20 figurants, les acteurs principaux dont la cantatrice Elena Zaitseva et l’équipe de tournage russo-française pour l’occasion. | Enora heurtebize
Après 1 h 30 d'attente, la pause café nous vaut une belle petite course. | Enora heurtebize

Sur le quai, la maquilleuse attend le dernier moment avant d’embarquer… « J’ai le mal de mer. » Après quelques remous, direction l’île Rouzic. Une fois sur place, on monte sur le pont pour une nouvelle scène. Assis sur nos sièges, on doit regarder la mer sur notre droite. Le cameraman et l’équipe se concentrent notamment sur les acteurs principaux. Entre-temps, on discute face aux fous de bassan. Pas désagréable.

Entre les figurants, l’ambiance est plutôt bonne. Il y a ceux pour qui c’est une première, comme Noélie qui apprécie la découverte et entendre parler russe, et ceux qui surveillent régulièrement les castings qui se déroulent en Bretagne comme Santine, qui a déjà fait de la figuration à Ploumanac’h dans Joséphine, ange gardien. Et même un vrai comédien made in Perros comme Matthieu Piriou alias MattYeux.

Son secret pour débutant : « Ne pas faire attention à la caméra. » Et il est plutôt bluffant. Sur l’île aux Moines, on fait et refait de nombreuses prises. Notre rôle : marcher « sans regarder la caméra ! », insiste justement le réalisateur. Entre deux, MattYeux continue à faire semblant de prendre des photos. Et c’est le cas de le dire : « J’ai oublié ma carte SD… Mais on ne sait jamais, ils peuvent tourner ! »

Vers 14 h, retour à l’embarcadère. Une bonne expérience mais je vais retourner à mon vrai métier !

Le synopsis du film :

Elena Zaitseva, une grande cantatrice russe du Théâtre d’opérette de Moscou, et son mari Sergueï, un entrepreneur, possèdent une maison à Perros-Guirec. Dmitri, le fils d’Elena né d’un premier mariage, vit avec eux.  Au cours de la soirée d’anniversaire d’Elena organisée à Moscou, Dmitri se confie sur les événements du jour où lors d’une croisière vers les Sept-Îles, Sergueï avait disparu sur l’Île-aux-Moines. Il finira par rentrer, mystérieusement blessé. « Un flash-back intégré dans le film renverra aux événements évoqués par Dmitri », annonce la production.

" Regardez à droite, prenez des photos... Oui, il n'y a rien, mais ce n'est pas grave ", plaisante un des membres de l'équipe. | Enora heurtebize
Sur le bateau qui mène aux Sept-Iles l'équipe est bien concentrée. 3, 2, 1, ça tourne ! | Enora heurtebize
Le film Grand Cancan est inspiré de l'histoire de la cantatrice Elena Zaitseva, ici au centre en train de jouer. Elle joue elle-même son propre rôle. | Enora heurtebize

Съемки фильма "ГРАНД КАНКАН" в Бретани

Ca tourne en Bretagne !

Le tournage du long métrage russe Grand Cancan réalisé par Mikhaïl Kossyrev-Nesterov et produit par M-Films Studio (production exécutive : Fluid Company), a débuté en Bretagne ce 11 avril (à Trévou-Tréguignec, Perros-Guirec et dans l’archipel des sept îles dans les Côtes d’Armor) et s’achèvera le 13 avril 2018.

Synopsis : Elena Zaitseva, une grande cantatrice russe du Théâtre d’opérette de Moscou, et son mari Sergueï, un entrepreneur, possèdent une maison à Perros-Guirec. Dmitri, le fils d’Elena né d’un premier mariage, vit avec eux. Au cours de la soirée d’anniversaire d’Elena organisée à Moscou, Dmitri se confie sur les événements du jour où, lors d’une croisière vers les Sept-Îles, Sergueï avait disparu sur l’île aux Moines.
Avec Elena Zaitseva, ...

Des techniciens et figurants bretons participent au tournage en Bretagne pour en savoir plus : https://actu.fr/bretagne/perros-guirec_22168/perros-guirec-film-russe-cest-parti-trois-jours-tournage_16315904.html). Le reste du tournage est prévu en Russie.


Mikhaïl Kossyrev-Nesterov est diplômé de l’Institut national de la cinématographie S. A. Guerassimov Gerasimov en 1991. Installé en Russie, il est principalement producteur de films documentaires avec sa société M-Films Studio qui remportent plusieurs prix lors de festivals internationaux. Il réalise plusieurs documentaires en Inde, dont Assam, la rivière du temps et Sikkim, le cœur de l’Himalaya.
Après une longue interruption de carrière, il écrit, réalise et produit en 2008 le film Océans qui est le premier projet de film coproduit avec Cuba depuis un quart de siècle. Le film est présenté lors de plus de 25 festivals internationaux et remporte de nombreux prix.
En 2013, il réalise, en Russie et en France, le long métrage Voyage vers la mère avec Adèle Exarchopoulos.

Grand Cancan a reçu l’aide logistique d’Accueil des Tournages en Bretagne. Le film pourrait sortir dans les salles au printemps 2019.

 

http://www.tournagesbretagne.com/fr/utiles/actualites/Ca-tourne-en-Bretagne-1383?lang=fr

 

 

 

Во Франции в Perros-Guirec прошли съемки фильма "ГРАНД КАНКАН"

Perros-Guirec. Film russe : c’est parti pour trois jours de tournage

Le tournage de Grand Cancan, du réalisateur russe Mikhaïl Kossyrev-Nesterov, a débuté ce mercredi 11 avril à Perros-Guirec.

Publié le 11 Avr 18 à 13:30

La cantatrice Elena Zaitseva et le réalisateur Mikhaïl Kossyrev-Nesterov.

Il est à peine 8 h ce mercredi à Perros-Guirec, le jour se lève sur Trestraou. Une vingtaine de figurants sont déjà rassemblés devant l’embarcadère. Quelques instructions, succinctes, sont données. Le groupe s’apprête à embarquer à bord de la vedette d’Armor navigation, direction l’île aux Moines. Les figurants, tous habillés de couleurs discrètes, jouent les touristes. Dans les mains des vacanciers du jour, des brochures touristiques du territoire, d’autres tiennent fermement leur téléphone portable.

« On va prendre des photos », souligne Santine, l’une des figurantes, particulièrement enthousiaste. Les passagers devront toutefois rester discrets. « On n’a pas le droit de parler, c’est muet », explique Santine. Et pour cause, le film, Grand Cancan, n’est pas français mais russe. À la réalisation : Mikhaïl Kossyrev-Nesterov.

Une cantatrice célèbre

Grand Cancan est inspiré de la vie de la célèbre cantatrice russe Elena Zaitseva. Laquelle joue son propre rôle. La chanteuse d’opéra connaît bien la France, et particulièrement le sud pour y avoir une maison. « La ville de Nice est moins intéressante visuellement », estime le réalisateur qui a opté pour la Bretagne. Après des premiers repérages en septembre, c’est à Perros-Guirec qu’il a choisi de tourner. « Il est émerveillé par l’endroit et par la gentillesse des gens », confie la directrice de production. Mais l’heure n’est pas au papotage, le tournage aurait déjà dû démarrer depuis une bonne demi-heure déjà. L’équipe technique est opérationnelle. Elena Zaitseva et les acteurs se mettent tranquillement en place. « C’est très joli. Magnifique ! », glisse la cantatrice en regardant la mer.

Sortie au cinéma en 2019

Une trentaine de personnes sont mobilisées dont une quinzaine venue de Russie. Le timing est serré. Le tournage doit durer trois jours, soit jusqu’à vendredi. Avec sur la feuille de route, quelques scènes tournées au centre hospitalier de Trestel à Trévou-Tréguignec. Le film sera ensuite tourné en Russie.

Sa sortie, au cinéma, est annoncée au printemps 2019.

L’histoire. Elena Zaitseva, une grande cantatrice russe du Théâtre d’opérette de Moscou, et son mari Sergueï, un entrepreneur, possèdent une maison à Perros-Guirec. Dmitri, le fils d’Elena né d’un premier mariage, vit avec eux. Au cours de la soirée d’anniversaire d’Elena organisée à Moscou, Dmitri se confie sur les événements du jour où, lors d’une croisière vers les Sept-Îles, Sergueï avait disparu sur l’île aux Moines.

Une vingtaine de figurants ont mis cap sur l’île aux Moines.

Une trentaine de personnes sont mobilisées pour le tournage dont une quinzaine venue de Russie.

Amélie Thomas Le Trégor

https://actu.fr/bretagne/perros-guirec_22168/perros-guirec-film-russe-cest-parti-trois-jours-tournage_16315904.html

Наш видео-канал

vimeous